Sections de cours

Dans le détail

Notation des intervalles

Notons en abrégé

Dans la pratique, on ne va pas écrire “seconde mineure” à chaque fois que l’on en voit une. On va utiliser les chiffres et une abréviation du qualificatif.

Par exemple, pour la seconde mineure, on pourra écrire 2m.

Il existe différentes façons de noter les intervalles (ce serait trop simple), voici un petit tour d’horizon des principales. Je vous donne en premier les notations les plus couramment utilisées.

IntervalleNotation
Seconde mineure2m, 2-
Seconde majeure2, 2M
Seconde augmentée2aug, 2#, 2+
Tierce mineure3m, 3-
Tierce majeure3, 3M
Quarte diminuée4dim, 4b, 4-, 4°
Quarte juste4, 4M
Quarte augmentée4aug, 4#, 4+
Quinte diminuée5dim, 5b, 5-, 5°
Quinte juste5, 5M
Quinte augmentée5aug, 5#, 5+
Sixte mineure6m, 6-
Sixte majeure6, 6M
Septième diminuée7dim, 7°
Septième mineure7m, 7, 7-
Septième majeure7M

Notez bien que la septième a une petite particularité : les intervalles mineurs sont notés (avec un m ou un – en général) tandis que les intervalles majeurs sont juste nommés par leur chiffre.

Pour la septième, c’est le contraire. On note généralement la septième mineure par un simple 7, mais on précise 7M pour la septième majeure.

Prêt pour le test ?

Si vous avez tout bien compris et tout retenu, validez cette leçon et passez à la suite !

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videBoutique